Toi + Moi = Une Petite – grande – I et une Petite fève

[Article de 2017]

Nous voilà revenus de vacances ! Une parenthèse de plus d’un mois loin de tout et de tous, à découvrir notre petite fève, à apprivoiser cette nouvelle vie à quatre, et à ce que chacun trouve sa place.

Tout comme elle s’était nichée en moi sans crier gare, ma jolie A est arrivée à la vitesse de l’éclair, choisissant elle-même la date et la façon dont elle arriverait et déjouant tous les pronostics. La fin fut longue, éprouvante, parfois décourageante … mais quel résultat ! Mon tout nouveau bébé est un modèle de sérénité et de facilité. J’ai l’habitude de l’appeler Mon Bébé Bonheur ou Mon Bébé Douceur, selon mon humeur :-) Car après une grossesse particulière marquée par de nombreux questionnements – et oui, même les deuxièmes nous chamboulent ! -, la joie de la serrer contre moi n’en fut que plus intense, et les réponses sont arrivées d’un coup, comme par magie. Ça ne pouvait être qu’elle, et elle ne pouvait arriver que maintenant, et dans ces circonstances.

Et elles sont deux … 

Vous dire que tout a été simple serait mentir. Toute naissance amène son lot de bouleversements, et l’adaptation n’a pas été de tout repos pour notre Petite I. Il a fallu un temps pour apprivoiser cette petite soeur qui prenait tant de place. Quasiment trois ans toute seule avec son papa et sa maman, ça compte …!

Mais petit à petit les choses s’apaisent, la situation se normalise et les crises diminuent. J’avoue que je compte pas mal sur l’école pour continuer à l’apaiser ; je suis persuadée qu’avoir sa petite vie à elle lui donnera confiance et lui apportera beaucoup de fierté.

Et nous sommes quatre …

On dit que la naissance d’un deuxième enfant est moins anxiogène, qu’on trouve plus facilement ses repères, qu’on a moins de craintes sur les gestes du quotidien, la santé du bébé … et c’est en effet ce que je ressens. C’est très différent.

En revanche, je suis impressionnée par la façon dont les sentiments reviennent, dont leur force est identique à la première fois, dont les émotions ressenties n’ont rien à envier à une première naissance. La découverte est aussi belle, excitante et inquiétante aussi.

Dans mon cas il y a aussi une autre dimension qui pourrait surprendre ; je suis bien plus fusionnelle physiquement avec ce deuxième bébé. Oh, non pas que je l’aime plus que Petite I, bien loin de là bien sûr ! Mais, juste, je me l’autorise. Enfin. J’ai l’impression que cette deuxième maternité me libère, me permet d’être enfin la maman que j’ai envie d’être. Je le suis avec ma Petite I maintenant évidemment, mais je ne l’étais pas au début. La peur du regard des autres, la peur de gêner, la peur des réflexions, des jugements … aujourd’hui tout est différent, et c’est tant mieux ! Je profite à fond de mon petit koala, tout en continuant à câliner sa grande soeur …

Alors voilà. Aujourd’hui elles sont deux. Aujourd’hui nous sommes quatre. Aujourd’hui nous avons deux enfants. Et aujourd’hui, surtout, nous sommes très heureux ! ♥♥♥♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s