La petite phrase anodine

[Article de 2016, universel …!]

Elle arrive souvent sans crier gare, au moment où on ne l’attend pas forcément. Elle pique immédiatement au vif, et la sensation de malaise a du mal à s’estomper, même si on passe vite à autre chose. Elle vient d’une connaissance, mais elle peut aussi venir d’une amie, elle-même maman ou non – les pires -, d’une mère, d’une soeur, d’une belle-mère, d’une belle-soeur, voire de personnes sur les réseaux sociaux … Quasiment toujours, elle vient d’une femme. Oh, elle n’est souvent pas volontairement méchante, d’où sa dénomination d’ « anodine » ! Néanmoins, elle n’est souvent pas très fine …

Elle commence la plupart du temps par « ah » ; histoire de renforcer son côté « non mais je te dis ça juste comme ça, tu en fais ce que tu veux ! » – et là vous avez envie de répondre « Et la marmotte …? », non ?

Alors, en cette Journée Internationale des Droits des femmes (et non « de la femme » !), et parce qu’il me paraît primordial que les femmes entre elles fassent preuve de plus de bienveillance et de tolérance, voici un petit guide de réponses (à prendre au second degré, hein !) à ces petites phrases « anodines » – ou pas. Beaucoup sont inspirées d’une histoire vraie ;-).

« Ah elle ne prend un bain qu’un jour sur deux ta fille ? » Idée de réponse : « Oui, c’est tellement mieux quand ils sont dégueulasses les enfants, quand ils sentent mauvais et qu’ils ont des poux, vous ne trouvez pas ? » En vrai : elle a des plaques d’eczéma partout, donc en effet, je ne lui donne un bain qu’un jour sur deux pour éviter que le calcaire ne l’irrite encore plus.

« Ah tu bois du coca enceinte toi ? » Idée de réponse : « Bah oui, c’est trop drôle d’exciter un peu son bébé dans le ventre, tu trouves pas ? Il fait des bonds, tout ça tout ça. » En vrai : je suis accro au coca, c’est pas de ma faute. Et il est sans caféine si je peux me permettre.

« Ah tu ne mets pas de tour de lit ? » Idée de réponse : « Non, j’aime vivre dangereusement, imaginer ses petites jambes se coincer et sa tête se cogner sur les barreaux. Tu ne savais pas que j’avais un côté un peu sadique ? » En vrai : le tour de lit, c’est MON angoisse. Alors merci de me laisser gérer mon angoisse comme je l’entends !

« Ah mais elle n’a pas froid quand elle dort juste en pyjama ? » Idée de réponse : « Si si elle grelotte, mais du coup en grelottant, elle se réchauffe, non ? » En vrai : ma fille est une bouillotte humaine, même en body parfois elle transpire ! Ah tu ne le savais pas ça hein :-)

« Ah mais tu n’as plus de lait ? » (à une maman dont le bébé de 3 mois prend un biberon) Idée de réponse : « Non, tout à coup comme ça, hop, plus de lait ! Bon bah du coup je suis obligée de l’empoisonner avec du lait en poudre … c’est moche la vie quand même non ? » En vrai : alors si j’en ai, et même à foison. C’est juste là j’ai envie de la sevrer, parce que mon allaitement n’est pas simple. Vade retro satanas, je sais.

« Ah tu lui donnes des surgelés ? » Idée de réponse : « Oui, et même que je ne les fais même pas décongeler. » En vrai : j’ai la flemme, une mega flemme là donc oui, je vais lui donner un truc surgelé. Et elle sera super contente parce qu’elle adore ça – et tu veux un scoop ? il y a les mêmes qualités nutritives que dans des aliments préparés frais !

« Ah tu la laisses toute la journée à ta garde alors que tu gères ton emploi du temps comme tu veux ? » (ma préférée) Idée de réponse : « Ah mais moi, dès que je peux m’en débarrasser, je le fais ! Moins je la vois mieux je me porte. Tu sais au final, un enfant ce n’est jamais qu’une demi-part d’impôts en moins. Pour le reste … trop d’emmerdes ! » En vrai : oui, et je continuerai à le faire. Car même si je ne bosse pas forcément 12h par jour, ou que parfois en effet je fais une sieste, je sais que nous avons notre équilibre comme cela. Elle est hyper heureuse au milieu d’autres enfants, et s’éclate, bien plus que seule avec moi toute la journée. Et moi je peux m’épanouir autrement. Tout en en profitant au maximum en fin de journée et dès que je le peux.

« Ah tu ne la laisses pas pleurer ? » Idée de réponse : « Non, je préfère qu’elle « prenne de mauvaises habitudes » et qu’elle soit collée serrée à moi jusqu’à ses 60 ans. Mon but c’est surtout qu’elle ne soit jamais autonome ! » En vrai : en fait, je préfère surtout qu’elle sache que je suis là quoiqu’il arrive. Son indépendance et son autonomie, elle l’acquerra toute seule, à grand coup de base de sécurité affective solide justement. Pas besoin de la laisser s’époumoner pour ça, je te jure !

« Ah tu la laisses manger avec les doigts ? » Idée de réponse : « Mais oui ! Vive la saleté ! Vive les pantalons foutus et les purées dans les cheveux ! A moi l’éponge et le nettoyage ! Vive les enfants rois ! Et surtout, pourvu qu’elle ne sache jamais se servir de couverts, c’est beaucoup trop propre et bien élevé. » En vrai : vous avez déjà vu un adulte de 20 ans manger avec les doigts ? Non … alors c’est qu’à un moment, les enfants finissent par comprendre l’utilité de la fourchette, du couteau et de la cuillère, comme Papa et Maman. En attendant, mon objectif c’est juste qu’elle mange bien !

On pourrait continuer comme ça pendant des heures … L’important – pas toujours facile quand on est crevée ou de mauvais poil -, c’est de dédramatiser, de les prendre avec recul, et de répondre si on s’en sent la force. De toute façon c’est vous la mère, c’est vous qui savez ce dont vous et vos enfants ont besoin. Alors surtout : CONTINUEZ à faire des choses critiquables, à faire comme bon vous semble et à ne pas écouter les conseils, sauf ceux qui vous semblent utiles et bienveillants. Vous êtes forcément UNE MAMAN QUI DÉCHIRE !

Et puis parfois, on peut se surprendre à en penser ou même à en dire une, de ces petites phrases. C’est aussi humain et normal, on a toutes nos codes, nos pensées, nos a priori et nos façons de faire. Mais si on arrive à la garder pour soi, ou à se rendre compte qu’il s’agit d’un jugement et que l’éducation des autres n’est pas la nôtre, mais que cela n’est pas grave non plus (bon, je ne parle pas de quelqu’un qui laisserait dormir son enfant dans une voiture en plein soleil par exemple ; là je vous ordonne d’intervenir !), je pense qu’on gagne beaucoup.

Et vous, c’est quoi les petites phrases anodines que vous avez entendues ? Qu’avez-vous répondu ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s