Bébé dis moi qui tu es, de Philippe Grandsenne

Déjà dans le sous-titre, c’est tout un programme : « Petit traité d’antipuériculture pour mieux comprendre son nouveau-né ». Ce livre m’avait été conseillé par de nombreuses personnes pendant ma grossesse, et je ne m’y suis mise qu’au 9ème mois, trois semaines avant d’accoucher. Sûrement la peur d’oublier ce qui y était écrit si je le lisais avant (il ne faut pas oublier que plus la grossesse avance moins on a de neurones… d’ailleurs les retrouve-t-on tous un jour ? Je vous dirai ça quand mes nuits redeviendront complètes…! ), car je pressentais qu’il allait m’être d’un grand secours.

Toujours est-il que je l’ai lu petit à petit, en le savourant, jusqu’à ce que ma Petite I ait un mois (oui ça fait long pour lire un seul livre, mais il faut avouer que j’avais deux/trois petites autres choses à faire en parallèle…!). Et j’ai assez vite compris pourquoi il était tant recommandé. ENFIN un médecin déculpabilisant et zen ! Après 9 mois surmédicalisés, une menace d’accouchement prématuré et un alitement de 3 mois, QUEL BONHEUR de lire des paroles apaisantes.

La théorie du Docteur Grandsenne déjà, c’est que passés les 100 jours du bébé, tout va mieux – moi qui suis en plein dedans, je ne peux qu’admettre qu’il a plutôt raison… Les nuits, l’alimentation, les sourires, les jeux, l’autonomie (relative bien entendu), tout ça, ça va MIEUX ! Et ça fait un bien fou de le savoir et de se le répéter durant les premiers temps où l’on ne dort que par tranches de 3 heures et qu’on n’arrive pas toujours bien à décoder ce petit être tout nouveau que l’on tient entre ses bras.

Ce livre est une invitation à l’observation et à la compréhension de son bébé. Les mots sont doux et bienveillants, et les idées très belles : notre enfant n’est pas cette toute petite chose fragile incapable de vivre par elle-même et sans intelligence que l’on veut parfois nous laisser penser. Non, c’est un être vivant à part entière, avec ses capacités (très impressionnantes d’ailleurs !), ses humeurs, son rythme, sa liberté… Et l’observer et respecter cela permet de commencer notre relation avec lui sur les meilleures bases possibles.

Personnellement, cette lecture m’a profondément aidée à appréhender mon bébé de manière bien plus sereine, de me dire que si j’étais au maximum à son écoute et prête à la découvrir telle qu’elle était, tout ne pourrait que bien se passer. Bien évidemment c’est plus facile à dire (ou à lire) qu’à faire, et je raconte cela avec le recul que j’ai maintenant qu’elle a trois mois et demi et qu’elle est vraiment facile. Mais dans les moments d’épuisement intense où l’on se retrouve bien vite désemparée et découragée, j’essayais autant que faire se peut d’avoir toujours dans un coin de ma tête cette idée que ma petite fille n’était pas si fragile que ça, que je faisais du mieux que je pouvais et qu’il me fallait croire en ses capacités de « petit être à part entière » quand moi je ne me sentais plus capable de me donner entièrement à elle.

Il déculpabilise sur des choses plus concrètes également, comme le nombre de repas par jour, de bains par semaine, le fait que si l’on oublie de tenir la tête du bébé en permanence il saura très bien faire seul (bon, ne pas tenter le coup du lapin quand même !) et plein d’autres petites choses qui font à présent partie de notre nouveau quotidien.

Ce livre rassure et instruit aussi sur le développement physique et physiologique du bébé, et c’est très amusant de se rendre compte à travers son propre enfant des étapes d’évolution successives si bien décrites par Philippe Grandsenne.

Pour conclure donc, il s’agit là d’un classique à avoir absolument dans sa bibliothèque quand on a un tout petit bébé. Le Docteur Grandsenne fait partie de ces gens qui nous font vivre mieux ce chamboulement qu’est la naissance d’un enfant, déculpabiliser (peu de mamans me contrediront si je dis que c’est à peu près la chose la plus précieuse dans ces moments-là) et qui aide à avoir confiance dans les parents que nous sommes. Et Dieu sait si ce n’était pas gagné d’avance !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s